Partenaires

Univ. Bordeaux
BRAIN





Search

On this website

On the whole CNRS Web



Home > GIN team

TZOURIO-MAZOYER Nathalie

orcid.org/0000-0002-6236-4390
profiles Google Scholar et Research Gate:
https://scholar.google.fr/citations?user=NBszKugAAAAJ&hl=fr
https://www.researchgate.net/profile/Nathalie_Tzourio-Mazoyer?ev=hdr_xprf

PARCOURS ACADEMIQUE

1997: Habilitation à diriger des recherches, Université de Caen, France
1987-1989: Spécialiste en médecine nucléaire, Université Paris 12, France
1986-1987: DEA de Neurosciences, Université Paris 7, France
1973-1984: Thèse de médecine, Hôpital Cochin Port-Royal, Université Paris 5, France

SITUATIONS PROFESSIONNELLES

2011-2016: Directeur de recherche au Commissariat à l’Énergie Atomique et aux Énergies Alternative Coordinatrice du programme scientifique du Groupe d’Imagerie Neurofonctionnelle (GIN) UMR CNRS, CEA & Université de Bordeaux (France)

2007-2010: Responsable de l’équipe GINLANG, coordinatrice du Département d’Imagerie Neurofonctionnelle (DGIN) de CINAPS, CNRS, CEA & Université de Caen, Caen (France)

2004-2007: Responsable de l’équipe LaSCaR (Langage Schizophrénie, Calcul & Représentations), CEA, CNRS, Universités de Caen & Paris 5, Caen (France)

2000-2004: Responsable de l’équipe « Langage & raisonnement», Groupe d’Imagerie Neurofonctionnelle, CEA, CNRS & Caen Université; coordinatrice du Département d’Imagerie Neurofonctionnelle, Caen (France)

1996-2000: Responsable de l’équipe “Imagerie anatomique et fonctionnelle de la cognition humaine”, GIN, CEA & Caen Université, GIP Cyceron, Caen (France)

1992-1996: Chercheur Commissariat à l’Énergie Atomique, GIN, CEA & Université Paris 7-Orsay (France)

1988-1992: Chercheur, GIN, Commissariat à l’Énergie Atomique, SHFJ, Orsay (France)

PRIX et DISTINCTIONS

2012: Prix du meilleur article Neuroimage (pour l’article de Neuroimage, 59:3194-3200)
2003: Prix Dagnan-Bouveret, Académie des Sciences Morales et Politiques, Paris, France
1993: Prix Seymour CRAY pour simulation numérique
1991: Prix IBM pour calcul numérique intensif (nominée)

ENCADREMENT D’ETUDIANTS ET DE POST-DOCTORANTS

1995-2013: Supervision de 12 étudiants en thèse: L PETIT (Université Paris 6, 1995), E MELLET (Université Paris 6, 1996), L ZAGO (Université de Lyon, 2000), O ETARD (Université Paris 6, 2000), S BRICOGNE (Université Paris 11, 2001), G JOSSE (Université de Caen, 2003), PY HERVE (Université de Caen, 2005), G JOBARD (Université de Caen, 2002), A RAZAFIMANDIMBY (Université de Caen, 2005), M VIGNEAU (Université de Caen), V BEAUCOUSIN (Université de Caen, 2006), D MARIE (Université de Bordeaux, 2013).

1995-2013: Supervision de 17 étudiants en Master et 4 Post-doctorants et membre de jury pour 6 thèses and 5 Habilitation à diriger des recherches.

SOCIÉTÉS SAVANTES

2013: Cognitive neuroscience of language (US)
2000: Society for Neurosciences (US)
1995: Organization for Human Brain Mapping (US)

RESUME DES TRAVAUX DE RECHERCHE

Mes premiers travaux ont concerné l’application d’une nouvelle technique, la tomographie par émission de positron (TEP), capable de fournir des cartes tridimensionnelles quantitatives et reproductibles du débit sanguin cérébral avec de l’eau marquée 15O lors de l’exécution de tâches cognitives. C’est pourquoi j’ai été parmi les premières en France et en Europe, à contribuer au développement de la neuroimagerie cognitive comme nouveau champ de recherche par le biais de publications pionnières (Brain Research 1992, Journal of Cognitive Neuroscience 1993; Journal of Neurophysiology 1993; Neuroimage 1995).

Contributions aux méthodes de neuroimagerie cognitive. J’ai conçu et réalisé un atlas numérique (AAL) des régions de cerveau d’intérêt (ROIs) pour une labellisation automatique neuroanatomique. Cet atlas est maintenant un standard dans le domaine de la neuro-imagerie (Neuroimage 2002; + de 3 500 références). AAL a été incorporé dans le logiciel SPM. J’ai également développé une méthodologie pour procéder à des méta-analyse de la littérature de neuro-imagerie et produire des cartes 3D des pics d’activation. Cela m’a permis de fournir une cartographie précise des réseaux phonologiques, sémantiques et syntaxiques qui donne un aperçu de l’organisation neurologique du langage (Neuroimage 2006, 534 citations; Neuroimage 2011, 85 citations; highly cited papers, ISI Web of Knowledge). J’ai également participé à la découverte des réseaux neuronaux sous-tendant l’activité cérébrale au repos, en démontrant qu’une série de régions corticales était plus active pendant le repos que pendant une batterie de tâches cognitives (Brain research Bulletin 2001, 473 citations). Ces dernières années, j’ai poursuivi ces études, découvrant avec l’IRMf une organisation hiérarchique du cerveau pendant le repos et j’ai participé à l’élaboration d’un questionnaire sur le contenu mental au repos (Journal of Neurophysiology 2010 ; Neuroimage 2012 best paper awards, Brain Research Bulletin 2010).

Contributions à la neuroanatomie fonctionnelle de la langue et de ses sources de variabilité.
Mon intérêt principal a été par la suite l’étude des bases neurales du langage et de leur variabilité, que celui ci soit produit, lu (Journal of Neurolinguistics 2011, Neuroimage 2007), entendu (J Neurosci 2010, 2011, 2012 Neuroimage, PloSOne 2013), ou signé (Brain and Language 2010, Brain Research Bulletin 2011). J’ai appliqué ces connaissances pour comprendre les altérations des réseaux linguistiques chez les patients schizophrènes (Biological Psychiatry 2005, Schizophrenia Research 2007, 2008, 2010 & 2011, Schizophrenia Bulletin 2007 & 2009, Neuropsychologia 2011). J’ai également fourni la première preuve que la préférence manuelle a un impact plus important sur les aires de production du langage que sur celles de la perception, et qu’une plus grande surface du planum temporale (PT) gauche explique en partie seulement la variabilité des régions perceptive (Brain Research 2006). Ces observations expliquent l’existence des dissociations mentionnées ci-dessus. J’ai démontré enfin que les personnes ayant un gaucher dans leurs proches parents (sinistralité familiale, FS) ont une réduction de la taille de leur PT gauche, quelle que soit leur propre préférence manuelle (Cerebral Cortex 2009). L’importance de la FS a été confirmée par une étude montrant une perte d’asymétrie hémisphérique pendant l’écoute d’histoire chez des droitiers avec SF et avec une faible latéralisation manuelle (J Neurosci 2010).

Études de la spécialisation hémisphérique avec la neuroimagerie. Dernièrement j’ai axé mes recherches sur le phénomène de spécialisation hémisphérique (SH) et démarré le projet BIL&GIN (Brain Imaging Lateralisation & GIN, Mazoyer 2015) avec mes collègues du GIN. J’ai coordonné la conception et l’acquisition d’une base de données multimodale qui inclut 453 participants sains. Ces sujets ont été documentés grâce à la neuro-imagerie pour leurs caractéristiques anatomiques, ont complétés des tests psychométriques et un recueil d’ADN a été effectué. Cette base de données est unique par la qualité des données recueillies et parce qu’elle est enrichie à 50 % des gauchers. Les premiers résultats incluent des données de référence telles que la description des réseaux de repos obtenu chez 430 participants (Naveau 2012), et l’occurrence de duplication du gyrus de Heschl qui, lorsque qu’elle est à gauche, est associée à une baisse de l’asymétrie fonctionnelle gauche pendant l’écoute de la parole (Brain Structure and Function 2014a and 2014b). J’ai également établi l’absence d’association entre la latéralisation manuelle et celle du langage, sauf dans un petit groupe de gauchers fortement latéralisés à gauche pour leur préférence manuelle et à droite pour le langage (PlosOne 2014). Ce dernier résultat ouvre de nouvelles perspectives sur des études génétiques. La BIL&GIN a également permis de montrer qu’il existe un avantage à être latéralisé pour le langage, indépendamment du côté de latéralisation, pour ce qui concerne les compétences cognitives (Neuropsychologia 2014). Ces résultats m’ont amené à écrire une revue sur les avancées prometteuses que l’imagerie cérébrale a apporté à la question de la SH (TICS 2013) et renforcé ma conviction qu’il fallait entamer des recherches novatrices pour comprendre les phénomènes sous-tendant la SH.

PUBLICATIONS REPRESENTATIVES

1. Tzourio-Mazoyer N, Josse G, Crivello F, Mazoyer B (2004) Interindividual variability in the hemispheric organization for speech. Neuroimage 21:422-435.N citations 68
2. Vigneau M, Jobard G, Mazoyer B, Tzourio-Mazoyer N (2005). Word and non-word reading: what role for the Visual Word Form Area? Neuroimage 27:694-705. N citations 83
3. Dollfus S, Razafimandimby A, Delamillieure P, Brazo P, Joliot M, Mazoyer B, Tzourio-Mazoyer N (2005). Atypical hemispheric specialization for language in right-handed schizophrenia patients. Biological Psychiatry 7:1020-8. N citations 54
4. Vigneau M, Beaucousin V, Herve PY, Duffau H, Crivello F, Houde O, Mazoyer B, Tzourio-Mazoyer N (2006). Meta-analyzing left hemisphere language areas: Phonology, semantics, and sentence processing. Neuroimage 30:1414-1432. N citations 534 (highly cited paper, ISI Web of Science)
5. Herve PY, Crivello F, Perchey G, Mazoyer B, Tzourio-Mazoyer N (2006). Handedness and cerebral anatomical asymmetries in young adult males. Neuroimage. 29:1066-79. N citations 81
6. Beaucousin V, Lacheret A, Turbelin MR, Morel M, Mazoyer B, Tzourio-Mazoyer N (2007) FMRI Study of Emotional Speech Comprehension. Cerebral Cortex 84:359-364. N citations 57
7. Jobard G, Vigneau M, Mazoyer B, Tzourio-Mazoyer N (2007) Impact of modality and linguistic complexity during reading and listening tasks. Neuroimage 34:784-800. N citations 41
8. Zago L, Petit L, Turbelin MR, Andersson F, Vigneau M, Tzourio-Mazoyer N (2008) How verbal and spatial manipulation networks contribute to calculation: an fMRI study. Neuropsychologia 46:2403-2414. N citations 49
9. Vigneau M, Beaucousin V, Hervé PY Jobard G, Petit L, Crivello F, Mellet E, Zago L, Mazoyer B, Tzourio-Mazoyer N (2011) What is right hemisphere contribution to phonological, lexico-semantic and sentence processing? Insights from a meta-analysis. Neuroimage. 54:577-593. N citations 85 (highly cited paper, ISI Web of Science
10. Hervé PY, Zago L, Jobard G, Mazoyer B, Tzourio-Mazoyer N (2013) Revisiting human hemispheric specialization with neuroimaging. Trends in Cognitive Sciences 17:69-80. N 18 citations (highly cited paper, ISI Web of Science)

IMPACT (Mars 2015)

H-Factor = 47 (ISI Web of Science), = 47 (Google scholar)
Nombre de citations = 10,150 (ISI), = 15,593 (Google scholar)
Article le plus cité: Neuroimage 2002, 3,500 citations
Highly cited papers : 3 (Neuroimage 2006, Neuroimage 2011, TICS 2013)
Listé dans le top 1% des chercheurs en « Neurosciences & Behavior », et « All fields » de ISI Web of science