Histoire

1989 – 1ère activation en TEP

Le Groupe d’imagerie neurofonctionnelle (GIN) a vu le jour en 1989 au Commissariat à l’énergie atomique (CEA) au sein du Service hospitalier Frédéric Joliot à Orsay. A l’initiative de trois chercheurs, Nathalie Tzourio-Mazoyer, Bernard Mazoyer et Marc Joliot, cette équipe a été pionnière dans l’éclosion de la neuroimagerie fonctionnelle en France, réalisant les premières études d’activation cérébrale avec la tomographie par émission de positons (TEP), puis avec l’imagerie par résonance magnétique (IRM). Dès le milieu des années 1990, le GIN a joué également un rôle pionnier dans le développement de la neuroimagerie en population.

1995 – 1ère conférence internationale sur la cartographie du cerveau humain

L’équipe a poursuivi sa contribution au développement de la neuroimagerie fonctionnelle comme domaine de recherche à part entière, tant au plan national qu’international, organisant, notamment, la première Conférence internationale sur la cartographie du cerveau humain à Paris en Juin 1995. Les personnels du GIN ont largement contribué à la formation des jeunes chercheurs et ingénieurs de ce nouveau domaine, encadrant 38 doctorats d’université, structurant 4 offres de masters et organisant 5 écoles d’été.

2002 – Couverture de Neuroimage avec l’atlas AAL

Au cours de 6 contrats quadriennaux successifs et sur les 3 sites qui l’ont hébergé, le GIN a suivi les évolutions du domaine et apporté à travers plus de 250 articles, dont 60 au cours des 5 dernières années, de nombreuses contributions originales à la connaissance des réseaux neuraux du langage, de l’imagerie mentale, de l’attention visuo-spatiale, des activités numériques et logiques, de l’état de repos conscient et du vieillissement neuroanatomique. Multidisciplinaire depuis sa création, l’équipe a sans cesse développé de nouvelles approches méthodologiques dont certaines sont devenues des standards internationaux et ont donné lieu à des transferts industriels.

2006 – Méta-analyse

En 2011, le GIN a rejoint l’université de Bordeaux, site universitaire de premier plan dans les domaines des neurosciences, lui permettant d’optimiser sa stratégie et ses ambitions scientifiques. Son interaction avec cette communauté a été immédiatement productive : unité fondatrice du LabEx TRAIL, partenaire de la cohorte d’excellence i-SHARE sur la santé des étudiants, elle est depuis 2016 associée au LabEx BRAIN et équipe de l’Institut des maladies neurodégénératives. Son projet actuel conduit par des chercheurs qui travaillent ensemble depuis plus de 25 ans porte sur l’étude de la spécialisation hémisphérique, des facteurs de variabilité du cerveau et de la connectivité anatomique et intrinsèque. Ce projet, basé sur l’exploitation de grandes bases de données d’images, s’inscrit dans le domaine très compétitif des recherches sur le “connectome humain”.

 

Une brève histoire de la cartographie du cerveau humain

Une interview de Bernard Mazoyer, co-fondateur et 1er chairman de l’OHBM (en anglais).

 

Dates clés

1989    Création du GIN au CEA, Service Hospitalier Frédéric Joliot, Orsay ; mise au point et réalisation des premières expériences en France d’activation cérébrale en tomographie par émission de positons

1990    Applications de la TEP à l’étude du langage, des saccades oculaires, de l’imagerie mentale, du calcul, de l’attention, du tremblement Parkinsonien, et au repérage préopératoire des aires fonctionnelles

1993    Prix Seymour Cray de calcul numérique intensif

1995    Organisation par le GIN de la First International Conference on Human Brain Mapping à la Cité des Sciences à Paris; démarrage du premier protocole de neuroimagerie en population : enquête EVA-IRM

1996    Relocalisation du GIN au GIP Cyceron à Caen ; développement de la neuroimagerie cognitive au sein de la plateforme

1997    Création de l’Organisation for Human Brain Mapping, B Mazoyer élu Chairman

1999    Premières expériences d’IRM fonctionnelle cérébrale TEP H2O à Cyceron, et d’imagerie multimodales TEP-IRM et TEP-MEG ; démarrage de projet IRM 3Cités

2000    Publication dans Nature Neuroscience de l’étude d’un calculateur prodige

2000    Reconnaissance de l’équipe par le CNRS et le CEA (UMR6095)

2001    Publication dans Brain Research Bulletin de la 1ère étude sur les réseaux du repos

2002    Publication dans Neuroimage de l’atlas AAL; prix Dagnan-Bouveret de l’Académie des sciences morales et Politiques pour l’ouvrage Cerveau et Psychologie au PUF

2004    Renouvellement de l’association du GIN au CNRS et au CEA (UMR6194)

2005    1er article de Neuroimaging genetics

2008    Renouvellement de l’association du GIN au CNRS et au CEA en tant que département du grand laboratoire CI-NAPS (UMR6232)

2009    Démarrage du projet BIL&GIN, base de données sur la spécialisation hémisphérique acquise sur 453 sujets

2010    Mise au point et dépôt à l’agence de protection des programmes de WHALE, logiciel de détection et de suivi automatique des hypersignaux de la substance blanche

2011    Relocalisation du GIN Bordeaux et renouvellement de l’association au CEA et au CNRS (UMR5296) ; contribution comme équipe fondatrice du LabEx TRAIL

2012    Publication dans Nature Genetics de la meta-analyse sur les variants génétiques impliqués dans la taille de l’hippocampe; Neuroimage « Best paper award » pour l’article le contenu mental et réseaux du repos

2013    Publication dans TICS d’une revue sur la spécialisation hémisphérique

2015    Mise au point de l’imageur Siemens Prisma 3T pour la neuroimagerie en population ; obtention d’une subvention de la Fondation de la Recherche sur le Cerveau pour la mise en place de la NIRS

2016    Fusion du GIN et de l’IMN (UMR 5293) et affiliation du GIN au LabEx BRAIN et au Neurocampus ; démarrage du protocole MRi-Share portant sur un échantillon de 2000 étudiants ; obtention d’un grant du Human Brain Project dans le cadre de l’appel d’offre FLAG-ERA ; mise au point et dépôt à l’agence de protection des programmes d’ABACI, suite logicielle d’analyse d’images dans le cadre de la neuroimagerie en population

2017    Création d’un laboratoire commun (GINESIS Lab) entre le GIN-IMN et la Société Cadesis financé par l’ANR ; AAL listé comme article le plus cité de neuroimagerie et 2e article le plus cité du CEA ; obtention d’un grant de la Fondation pour la Recherche médicale pour l’étude des anomalies de la substance blanche ; réélection de B. Mazoyer comme Chairman d’OHBM